Concept store de trésors made in France

Français (French)
0
Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  À définir
Taxes 0,00 €
Total
Continuer mes achats Commander

10 choses que vous ne saviez pas sur le lin (sauf si vous êtes un.e expert.e).

Le lin est résistant, se froisse, ne nécessite pas beaucoup d’eau et est majoritairement fabriqué en France. Alors oui, l’essentiel est là, mais ce n’est pas du tout ! Il y a beaucoup de choses à savoir sur cette matière. À travers cet article, nous souhaitons vous donner plus d’informations à son sujet sous forme de fun facts (oui le lin est fun, vous verrez !) Alors, prêt.e à passer un petit moment culture lin ?

1. La tige de la fleur de lin mesure 80 à 120 cm. Pour atteindre cette taille, il suffit seulement de cent vingt jours à la plante. Généralement autour du 15 juin, une fragile fleur de couleur mauve, bleue, blanche ou rose pâle sort le bout de sa tête. Cependant, le lin est récolté un mois plus tard, une fois que la couleur de la fleur vire au jaune.

1. La tige de la fleur de lin mesure 80 à 120 cm. Pour atteindre cette taille, il suffit seulement de cent vingt jours à la plante. Généralement autour du 15 juin, une fragile fleur de couleur mauve, bleue, blanche ou rose pâle sort le bout de sa tête. Cependant, le lin est récolté un mois plus tard, une fois que la couleur de la fleur vire au jaune.

2. La culture du lin est peu gourmande en eau et en pesticides.  La plante se contente de la chaleur du soleil et de l’eau de pluie. Elle ne demande donc pas beaucoup d’irrigation, contrairement au coton par exemple. Les étapes de fabrication du lin (teillage, filature, tissage, confection), consomment peu d'énergie également. Parfait, me diriez-vous ? Oui en effet, mais il y a tout de même un petit couac… Étant donné que le lin ne doit pas recevoir ni trop d’eau ni trop de soleil, sa bonne croissance dépend donc des conditions météorologiques. Des averses trop importantes, appelées « la verse » par les liniculteurs peut mettre en péril la culture du lin. La plante se sent donc le mieux dans les zones tempérées proches de la mer comme en Normandie par exemple.

3. Plante écologique, oui MAIS. Bien qu’il pousse majoritairement en Europe (particulièrement en France, raison pour laquelle nous l’aimons tant), le lien est souvent envoyé très loin d’ici, en Chine notamment, où il sera transformé en vêtement. Coût environnemental à cause du transport, mais aussi dû aux étapes de transformation : des sources d’énergie sales, comme le charbon par exemple, sont utilisées pour faire fonctionner les machines qui teillent et tissent le lin. Mais aussi des produits chimiques pour la coloration, le traitement chimique, etc. Des marques françaises que nous apprécions (et distribuons d’ailleurs…) comme les fabricants de jean 1083 et Dao Davy tentent de redynamiser la filière en France !  Autrement, nous vous conseillons une valeur sûre : le lin certifié « Masters of Linen ». Ce label garanti que le lin n’est pas quitté le territoire européen au cours de sa vie (de la pousse de la plante à la transformation en tissu), et n’a pas été irrigué ou encore imbibé d’OGM.

4. Le lin a une grande capacité d’absorption. C’est d’ailleurs pourquoi cette matière est beaucoup utilisée dans la création de vêtements d’été. Le lin peut absorber jusqu’à 20% d’humidité, beaucoup plus que le coton. Cependant, ce dernier a bien plus la côte : il représente 75% de la production mondiale de fibres naturelles, contre 2,4% pour le lin…

5. Le lin est une plante propre et écologique. Vous le saviez déjà ? Au temps pour nous… Laissez-nous alors ajouter un petit quelque chose… Un hectare de lin retient annuellement 3,7 tonnes de CO2 ! Alors, vous le saviez ça ? Brillez en société lors de vos débats sur le désastre écologique de la mode ! Vous verrez, cela convainc tout le monde !

6. Avant de prendre sa forme finale que nous connaissons bien, le lin passe par plusieurs étapes clés :

- Le semis : les graines de lin sont semées au printemps.

- La floraison : étape durant laquelle les plantes prennent la jolie couleur bleue.

- L’arrachage : le lin est arraché et laissé au sol.

- Le rouissage : cette étape naturelle transforme la plante en fibre.

- Le teillage : continuité du rouissage, la plante devient totalement fibre.

- La filature : soit « au mouillé », le lien est trempé afin d’obtenir des fils fins pour la confection de linge de maison ou bien vêtements. Ou « au sec » pour avoir des fils plus épais et résistants qui seront utilisés dans l’ameublement ou pour créer des cordes.

- Dernières étapes, différentes selon la destination du lin : tissage, tricotage, etc.


7. Une matière vielle comme le monde ! 
De touts petits fragments de lin sont retrouvés dans une grotte en Géorgie en 2009. Ils sont datés de 36 000 ans et ont été modifiés par l’Homme : traces de torsions et de coloration : jaune, rose, turquoise, noir et gris. Cette découverte fait du lin un des premiers textiles travaillés par l’Homme.

8. Vielle comme le monde, et toujours à la mode ! Les Égyptiens surnommaient la toile de lin « lumière de lune tissée ». Pour eux, cette matière est un symbole de pureté. Ils enroulent les momies dans des bandelettes de lin. Il en fallait près d’un kilomètre pour entourer le corps d’un adulte ! Plusieurs (longues) années plus tard à plusieurs (longs) kilomètres de terres égyptiennes, un autre peuple appréciait également le lin : les Gaulois. Ils l’utilisaient pour tisser les voiles des bateaux et le portaient en vêtement, mais attention, pas par n’importe qui ! Les Druides, influenceurs mode de l’époque, portaient des vêtements en lin d’une grande qualité.

8. Vielle comme le monde, et toujours à la mode ! Les Égyptiens surnommaient la toile de lin « lumière de lune tissée ». Pour eux, cette matière est un symbole de pureté. Ils enroulent les momies dans des bandelettes de lin. Il en fallait près d’un kilomètre pour entourer le corps d’un adulte ! Plusieurs (longues) années plus tard à plusieurs (longs) kilomètres de terres égyptiennes, un autre peuple appréciait également le lin : les Gaulois. Ils l’utilisaient pour tisser les voiles des bateaux et le portaient en vêtement, mais attention, pas par n’importe qui ! Les Druides, influenceurs mode de l’époque, portaient des vêtements en lin d’une grande qualité.

9. Le lin et le roi Soleil, une belle histoire d’amour. Durant son règne, Louis XIV a fait de l’étoffe une véritable mode (et on le remercie !). En plus des nombreuses tapisseries en lin qui décoraient ses humbles demeures, le roi le portait en chemise de corps et pantalon. Influenceur mode également, il a fait encore plus fort que les Druides en initiant toute sa cour à porter le lin selon son exemple ! Très fort ce Louis.

10. Les multiples facettes du lin. Nous avons pour habitude de retrouver le lin dans les magasins de vêtements ou bien dans l’ameublement. Mais saviez-vous qu’il était également utilisé dans l’industrie pour absorber les vibrations, isoler et renforcer les matériaux composites. Il sert également dans le secteur automobile au cours de la fabrication de composants et d’isolants. Fou non ? Attendez ce n’est pas tout, dans le secteur hi-tech, le lin est utilisé pour fabriquer des casques audios et chaînes ! Dans l’industrie du sport, on le retrouve lors de la fabrication de skis, de vélos, de raquettes de tennis ou encore de planches de surf, etc. Encore plus fou ! Et ce n’est toujours pas tout : il est également utilisé pour la fabrication de billets de banque ou de papiers de cigarettes ! Alors, bluffé.e ? Nous oui en tout cas ! Et non, ce n’est pas à cause de notre amour surdimensionné pour le lin, cela n’a rien à voir…


Vous voyez, le lin, mieux on le connaît et plus on l’aime ! Et l’avantage de cette relation, c’est qu’il ne nous décevra jamais ! Alors, nous vous invitons à faire un petit tour à L’Appartement Français où vous retrouverez de jolies pièces en lin fabriquées en France. Autre avantage, il y en a pour tous les goûts ! 


Article écrit par Anaïs.

Laisser un commentaire

Votre email ne sera pas publié.


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites. En savoir plus

J'accepte