Ignorer et passer au contenu
Attention cette boutique est susceptible de heurter la fast fashion
Attention cette boutique est susceptible de heurter la fast fashion
Attention cette boutique est susceptible de heurter la fast fashion

Amazon : derrière le bouton d'achat en 1 clic, les réalités à connaître

Acheter en un un clic, des millions de références, des prix bas, livraison gratuite et télé à volonté... Amazon ce n'est pas que cela... Nous vous invitons à prendre connaissance de...

Acheter en un un clic, des millions de références, des prix bas, livraison gratuite et télé à volonté... Amazon ce n'est pas que cela...

Nous vous invitons à prendre connaissance de ces quelques faits marquants à prendre en considération avant de finaliser votre panier Amazon :

Son chiffre d’affaire mondial est de 170 milliards de dollars uniquement sur le quatrième trimestre 2023. Soit 9 zéros derrière les 170 et tout ça en trois mois !

Monopole et concurrence déloyale : Certains estiment qu'Amazon exerce un pouvoir monopolistique dans le domaine du commerce en ligne, ce qui pourrait étouffer la concurrence et limiter le choix des consommateurs. De plus, Amazon a été critiquée pour utiliser sa position dominante pour favoriser ses propres produits par rapport à ceux de ses concurrents sur sa plateforme.

20% des achats des français sur internet se font sur cette plateforme.

69 % des français indiquent avoir acheté sur Amazon au cours des 12 derniers mois. Amazon touche une clientèle jeune, 52,3% des visiteurs du site ont entre 18 et 34 ans.

Évasion fiscale : Amazon est critiquée pour ses pratiques d'évasion fiscale. L'entreprise a été accusée de tirer parti des failles dans les systèmes fiscaux internationaux pour minimiser ses impôts, ce qui peut avoir un impact négatif sur les recettes fiscales des gouvernements et sur les services publics.

Son chiffre d’affaire annuel en France est de 4,5 milliards. Elle n’a payé que 250 millions d’impôts (soit 5,5% quand n’importe quelle PME française paie entre 15% et 31%...).

Amazon reçoit chaque année 5,6 millions d’euros du ministère des finances par le biais du CICE.

Conditions de travail : Les conditions de travail dans les entrepôts d'Amazon ont fait l'objet de nombreuses critiques. Certains travailleurs ont dénoncé des cadences infernales, une surveillance constante et des pressions pour atteindre des quotas de productivité élevés. Cela a conduit à des préoccupations concernant le bien-être des employés.

Quand Amazon crée un emploi en France, quatre autres emplois sont détruits dans nos régions.

Impact sur les petits commerces : Amazon est souvent accusée de favoriser la fermeture des petits commerces locaux en offrant des prix compétitifs et une livraison rapide. Cela peut avoir un effet néfaste sur les économies locales et la diversité des commerces dans les quartiers. Quand on commande chez Amazon on détruit encore un peu plus nos centres-villes, nos librairies et nos petits commerces.

Impact environnemental : Les pratiques d'expédition d'Amazon ont également été remises en question en raison de leur impact sur l'environnement. La livraison rapide et la multiplication des emballages peuvent contribuer à une augmentation des déchets et des émissions de gaz à effet de serre.

3 millions de produits neufs ont été détruits par Amazon en France en 2018 (oui c’est plus facile de jeter que de déconditionner...). Heureusement cette pratique est maintenant interdite en Europe, mais ailleurs, qu'en est-il ? 

Amazon connait tout de nous, ce que nous regardons, ce que nous lisons, ce que nous consommons et collecte une grande quantité de données sur ses utilisateurs grâce à divers moyens, notamment : Amazon conserve un historique détaillé de tous les achats effectués par un utilisateur sur sa plateforme. Cela inclut les produits achetés, les prix, les dates et les modes de paiement. Amazon suit les activités de navigation des utilisateurs sur son site Web. Cela comprend les produits consultés, les recherches effectuées, les pages visitées et le temps passé sur chaque page. Les produits ajoutés aux listes de souhaits ou aux paniers d'achat sont également enregistrés par Amazon, ce qui lui permet de comprendre les préférences et les intentions d'achat des utilisateurs. Les évaluations et les commentaires laissés par les utilisateurs sur les produits achetés sont conservés par Amazon. Cela permet à l'entreprise de mieux comprendre les opinions et les expériences des clients. Si vous autorisez Amazon à géolocalisation, l'entreprise peut également collecter des données de localisation via son application mobile ou d'autres services. Cela peut inclure des informations sur les endroits que vous visitez et les itinéraires que vous empruntez. Amazon recueille également des informations de base sur les utilisateurs, telles que les noms, les adresses e-mail, les adresses de livraison et les informations de paiement associées aux comptes Amazon.

Aujourd’hui nous larmoyons devant leurs pubs remplies d’émotions, d'amour, d'amitié, d'inclusion et d'épanouissement professionnel. Ne nous laissons plus berner.



Décidons, ensemble de passer de consommation à consomm'action. 

Plutôt que de simplement acheter des produits ou des services de manière passive, le concept de "consomm'action" implique une approche plus consciente et engagée de la consommation. Voici quelques points clés pour comprendre cette transition :

  1. Conscience des impacts : la consomm'action implique d'être conscient des impacts de nos choix de consommation sur l'environnement, la société et l'économie. Cela comprend la prise de conscience des conditions de travail des travailleurs, de l'empreinte carbone des produits, de l'utilisation des ressources naturelles, etc...

  2. Responsabilité : les consommateurs qui adoptent une approche de consomm'action prennent la responsabilité de leurs choix de consommation. Ils cherchent à minimiser les impacts négatifs et à soutenir des pratiques plus durables et éthiques, que ce soit en optant pour des produits biologiques, équitables, recyclés ou locaux.

  3. Engagement : la consomm'action implique un engagement actif à soutenir des entreprises et des initiatives alignées avec des valeurs personnelles telles que le respect de l'environnement, la justice sociale et l'équité économique. Cela peut se traduire par le soutien à des entreprises éthiques, le boycott de celles qui ont des pratiques controversées, ou encore par la participation à des mouvements et des actions de sensibilisation.

  4. Éducation : Pour passer de la simple consommation à la consomm'action, il est souvent nécessaire de s'éduquer soi-même sur les enjeux sociaux, environnementaux et économiques liés à la consommation. Cela peut impliquer la recherche d'informations sur les labels, les certifications, les pratiques commerciales, etc., afin de prendre des décisions éclairées.

En résumé, "de la consommation à la consomm'action" reflète un changement de mentalité qui encourage les consommateurs à être plus conscients, responsables, engagés et éduqués dans leurs choix de consommation, dans le but de contribuer à un monde plus durable et équitable. 

 

Article écrit par David

 

Sources : 

Les echos

La Croix

The Verge US

L'Humanité

Rapport de la Fédéral Trade Commission du 2/11/2023

Capital -  Benoît BERTHELOT

Revue Ouvrage

Panier

Votre carte est actuellement vide.

Commencer à magasiner

Sélectionnez les options